AFP

ASSOCIATION FRANÇAISE DE PSYCHIATRIE

Syndicat des Psychiatres Français - pour une santé mentale à dimension humaine -

Programme DPC 15872100076/15872100077

Programme 15872100076 en présentiel - 15872100077 en virtuel

AFP 2021 : Place du corps dans les troubles mentaux et conséquences pour les prises en charge psychothérapiques

BOITE INFOS

Lieux :

Présentiel : Chateau de SUZE-LA-ROUSSE

Le village,

26790 Suze-la-Rousse

Horaires :

8h30-12h00

13h30-17h00

Dates : 

3 juillet 2021

Durée :

7 heures en présentiel ou distanciel

Délai d'accès : 

L'inscription est possible jusqu'a la veille de la session.

Accessibilité aux personnes en situation handicap : 

N’hésitez pas à nous faire connaître vos besoins spécifiques en contactant notre

référent handicap : Mme Solène CIRODDE 
09 83 73 00 17

solene.cirodde@odpc-cnqsp.org

 Tarif et modalités de prise en charge

Le programme de DPC utilise 7 heures de DPC sur votre budget total de 21 heures par an, d'une valeur de 665 €.

Indemnisation supplémentaire par l'ANDPC

Une fois le programme finalisé et validé, l’ANDPC vous verse directement une indemnité complémentaire de 315 €.

Quelles sont les catégories de professionnels concernées par ce programme ?

  • Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent

  • Psychiatrie générale

Programme 15872100076 Présentiel

Inscription

AFP 2021 : Place du corps dans les troubles mentaux et conséquences pour les prises en charge psychothérapiques

Programme 15872100077 Virtuel

Inscription

AFP 2021 : Place du corps dans les troubles mentaux et conséquences pour les prises en charge psychothérapiques

Méthode mobilisée et modalités d'évaluation

Conformément à l'avis du comité d'éthique de l'ANDPC du 17 décembre 2018, le programme de DPC mis en place par l’ODPC-CNQSP est valorisable au titre du DPC sous réserve de sa publication.

Il s’articule en deux temps : 

·       La participation aux sessions sous forme d'atelier DPC dans la salle dédiée au DPC

·       Évaluation des connaissance par pré-test et post-test

Qu'est-ce que le Développement Professionnel Continu ?

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est une obligation que chaque professionnel de santé doit satisfaire dans le cadre d’un parcours de  trois ans en participant plusieurs actions de DPC (au moins deux sur trois ans).

Le DPC a pour objectif l’amélioration de la qualité des soins selon les méthodes et les modalités définies par la HAS associant deux activités : la mise à jour ou l’acquisition de connaissances, qui peut notamment se faire dans le cadre de la participation à un des sessions de DPC dans le cadre du Congrès et l’analyse des pratiques professionnelles assurée par l'ODPC-CNQSP en aval du Congrès.

Médecins Libéraux :

N'oubliez pas de vous inscrire aussi sur mondpc.fr

Pré-requis

Pas de pré-requis pour cette formation

Objectifs de l'action DPC

étudier :
- Les différentes manifestations corporelles dans les différentes troubles mentaux 
- Les principaux troubles psychiatriques dans lesquels le corps est au centre de la psychopathologie, tant chez l’adulte que chez l’enfant et l’adolescent
- Les circuits neuro-biologiques impliqués dans l’expression somatique de la souffrance psychique

A l’issue de cette formation, les participants devront savoir : 
- Identifier les différentes psychothérapies à médiation corporelles proposées en se centrant sur leurs approches, leurs techniques et leurs indications
- Identifier les limites entre la réaction à expression corporelle de mal-être et une souffrance psychique pathologique
- Prendre en compte l’importance du corps dans la dynamique de la souffrance et dans les éventuelles décompensations psychiatriques avec la possibilité d’une ouverture thérapeutique vers les psychothérapies à médiation corporelle

Contenu de la partie présentielle​

Orateurs :  Maurice CORCOS - Yves SARFATI - Alain KSENSEE - Lydia LIBERMAN-GOLDENBERG - Sylvie TORDJMAN  - Jérôme ENGELBERT -  Brice MARTIN -  François KAMMERER

Accueil/Introduction  

[Diaporama Échanges]

  • Présentation des intervenants et des objectifs de la formation

  • Recueil des attentes des participants

Problématique du corps chez l’anorexique et de son rapport au désir

[Diaporama suivie d’une discussion Publication dans la Revue "Psychiatrie Française" - Synthèse des questions et interaction avec les participants]

Étudier les points suivants :

  • la problématique de l’anorexie mentale,

  • le représentation du schéma corporel corps chez l’anorexique,

  • la question du désir et du plaisir

  • les conséquences sur l’approche psychothérapique

Échange avec les participants

Corps et psychothérapie

[Diaporama suivie d’une discussion Publication dans la Revue "Psychiatrie Française" - Synthèse des questions et interaction avec les participants]

Étudier les points suivants :

  • la représentation psychique du corps interne et les mécanismes de défense utilisés pour se protéger de l’angoisse qu’elle peut susciter

  • la question du désir et de la sexualité

  • les conséquences sur l’abord psychothérapique

Échange avec les participants

La dépersonnalisation et la personnalisation du corps au décours de la maladie somatique

[Diaporama suivie d’une discussion Publication dans la Revue "Psychiatrie Française" - Synthèse des questions et interaction avec les participants]

  • Montrer que plus que de vouloir chercher à tout prix un déterminisme entre le psychisme et le somatique, il faut chercher à mettre en résonance ces derniers.

  • Permettre au médecin, à l’aide de cet éclairage, de centrer une aide psychologique ou un traitement plus adapté à la maladie somatique.

Étudier plus particulièrement les points suivants :

  • Importance de la correspondance entre psychisme et soma, notamment en prenant en compte les caractéristiques de la vie émotionnelle.

  • Choix de psychothérapie prenant en compte la problématique émotionnelle.

  • Conséquences sur le traitement adapté à la maladie somatique.

Échange avec les participants

Synthèse de la session

[Echanges/Débat]

Discussion avec les intervenants

Schizophrénie, vécu corporel et subjectivité

[Diaporama suivie d’une discussion Publication dans la Revue "Psychiatrie Française" - Synthèse des questions et interaction avec les participants]

  • Présenter les manières d’appréhender le vécu schizophrénique selon la perspective phénoménologique en se centrant notamment sur la dimension corporelle.

  • Présenter deux outils principaux permettant une exploration de ces expériences complexes : EASE (Évaluation des Anomalies de l’Expérience de Soi) (Parnas et al., 2012) et EAWE (Évaluation des Anomalies de l’Expérience du Monde) (Sass et al., 2017).

  • Montrer l’intérêt clinique de ces outils, certaines de leurs limites, notamment celle de la focalisation sur le discours (réflexif) formulé par le sujet à propos de phénomènes a priori tacites et pré-langagiers (préréflexifs) de l’expérience.

  • Décrire plusieurs pistes pour chercher à contourner cette difficulté à travers l’investigation du paradigme spatial (territorial) de la relation clinique et par une brève réflexion sur la dimension (in)utile de l’acte thérapeutique.

Points plus particulièrement abordés :

  • Vécu schizophrénique en se centrant sur l’approche corporelle,

  • Outils permettant l’exploration de ces expériences complexes,

  • Conséquences sur l’approche psychothérapique.

 

Échange avec les participants

Corps douloureux et trouble du spectre de l’autisme

[Diaporama suivie d’une discussion Publication dans la Revue "Psychiatrie Française" - Synthèse des questions et interaction avec les participants]

  • Décrire les relations entre l'apparente insensibilité à la douleur observée chez les enfants et adolescents présentant un trouble du Spectre de l'Autisme et les automutilations autistiques.

  • Observer les résultats des études présentées qui suggèrent qu'il s'agit en fait moins d'une analgésie endogène que d'un mode d'expression différent de la douleur en rapport avec les troubles autistiques de la communication sociale et de l’image du corps.

Points plus particulièrement abordés :

  • Identifier le trouble du spectre de l’autisme,

  • Importance du corps chez l’enfant souffrant d’un trouble du spectre de l’autisme,

  • Identifier les circuits de la douleur et leurs particularités dans l’autisme,

  • Conséquence sur l’approche psychothérapique

Échange avec les participants

Le corps en thérapie familiale systémique : de la sculpture familiale aux résonances

[Diaporama suivie d’une discussion Publication dans la Revue "Psychiatrie Française" - Synthèse des questions et interaction avec les participants]

  • Décrire la correspondance du corps chez le sujet et dans sa famille comme résonnance ouvrant une possibilité d’une thérapeutique de type psychothérapique.

Points plus particulièrement abordés :

  • Approche du corps dans la thérapie familiale systémique,

  • Conséquence sur l’abord thérapeutique au niveau de la dynamique familiale.

Échange avec les participants

Synthèse de la formation

[Synthèse Questions/réponses Post test Questionnaire évaluation formation]

  • S’assurer de l’atteinte des objectifs par rapport aux attentes des participants

  • Discussion/Débat avec les intervenants

  • Post test

  • Évaluer la formation