Organisme de Développement Professionnel Continu

Collège National popur la Qualité des Soins en Psychiatrie

Programme DPC Encéphale 

Programme 15872100002

CLASSE VIRTUELLE: Trouble limite de la personnalité : Apports théoriques et prise en charge en libéral

BOITE INFOS

Lieux :

WEBINAIRE

Dates : 

21 janvier 2021

Horaires :

14h00 - 17h00

Durée :

3 heures présentielles, 3 heures en non présentiel

Délai d'accès : 

L'inscription est possible jusqu'a la veille de la session.

Accessibilité aux personnes en situation handicap : 

N’hésitez pas à nous faire connaître vos besoins spécifiques en contactant notre

référent handicap : Mme Solène CIRODDE 
09 83 73 00 17

solene.cirodde@odpc-cnqsp.org

 Tarif et modalités de prise en charge

Le programme de DPC utilise 6 heures de DPC sur votre budget total de 21 heures par an, d'une valeur de 570 €.

Indemnisation supplémentaire par l'ANDPC

Une fois le programme finalisé et validé, l’ANDPC vous verse directement une indemnité complémentaire de 270 €.

Quelles sont les catégories de professionnels concernées par ce programme ?

Psychiatre

Méthode mobilisée et modalités d'évaluation

Conformément à l'avis du comité d'éthique de l'ANDPC du 17 décembre 2018, le programme de DPC mis en place par l’ODPC Be One Santé est valorisable au titre du DPC sous réserve de sa publication.

Il s’articule en deux temps : 

·       La participation aux sessions sous forme d'atelier DPC dans la salle dédiée au DPC

·       Évaluation des connaissance par pré-test et post-test

Qu'est-ce que le Développement Professionnel Continu ?

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est une obligation que chaque professionnel de santé doit satisfaire dans le cadre d’un parcours de  trois ans en participant plusieurs actions de DPC (au moins deux sur trois ans).

Le DPC a pour objectif l’amélioration de la qualité des soins selon les méthodes et les modalités définies par la HAS associant deux activités : la mise à jour ou l’acquisition de connaissances, qui peut notamment se faire dans le cadre de la participation à un des sessions de DPC dans le cadre du Congrès et l’analyse des pratiques professionnelles assurée par Be One santé en aval du Congrès.

Médecins Libéraux :

N'oubliez pas de vous inscrire aussi sur mondpc.fr

Pré-requis

Disposer de la possibilité de se connecter à la session webinaire : ordinateur disposant d’un micro et d’une webcam ; connexion internet ; système de pare feu ou de blocage de connexion n’empêchant pas de joindre la réunion.

 

Ce programme s’adresse à des médecins psychiatres libéraux recevant régulièrement en consultation des patients souffrant de troubles limites de la personnalité.

Objectifs de l'action DPC

Montrer en quoi le concept de détresse en tant qu’émotion de base liée à l’attachement ouvre de nouvelles perspectives dans la compréhension psychopathologique, clinique et nosographique des états limites, et permet d’affiner les indications thérapeutiques, ainsi que leurs objectifs.

 

Repérer les différentes dimensions cliniques et psychopathologiques afin de définir la meilleure conduite à tenir :

- savoir se garder d’objectifs de traitement trop ambitieux

- savoir moduler son empathie

- déterminer des critères cliniques afin de proposer la prise en charge la plus adaptée

 

Répondre à des questions plus pratiques du type :

- reconnaître un comportement manipulateur et y faire face.

- dépister et reconnaître des conduites de harcèlement - que faire face aux absences ?

- que faire face aux sollicitations excessives (appels téléphoniques itératifs, demandes de consultations trop fréquentes) ?

- que faire face aux « acting out » ?

Contenu de la partie présentielle​

Orateurs :  Docteur Fabien ARNAUD, Docteur François CHAUCHOT, Docteur Antoine LESUR

Identification de la détresse en tant qu’émotion de base liée à l’attachement 

[Présentation et Retour sur le Quizz envoyé par Google forme durant la semaine qui précède la formation.]

  • Les rapports entre détresse, tristesse, colère, joie en référence au processus d’attachement.

  • Détresse et compulsion de répétition : détresse, besoin, désir et plaisir

  • Les émotions : un système dynamique et interactif, avec pour conséquence la différenciation entre absence, abandon, séparation et perte

  • La détresse et les évaluations dimensionnelles de la personnalité

Le trouble limite de la personnalité :

[Cas clinique présenté à l’écran Discussion plénière en donnant la parole sur demande des participants]

  • Clinique et psychopathologie : l’apport de la détresse (Les expressions psychiques de clivage, d’idéalisation projective et de projection. Répétition de conduites d’échec et compulsion de répétition Vide affectif ou absence psychique ? Manipulation primaire ou secondaire? Impulsivité primaire ou secondaire ?)

  • Les formes cliniques : à prédominance émotionnelle, comportementale, les formes désorganisées, les formes projectives -rapport avec les troubles de l’humeur : comorbidité ou communauté nosographique ?

  • Rapport avec le trouble panique : continuité nosographique ?

Prises en charge des patients

[Cas clinique présenté à l’écran Discussion plénière en donnant la parole sur demande des participants]

  • Approfondissement des différentes approches psychothérapeutiques en s’appuyant sur le concept de détresse et l’importance de la prise en compte de l’empathie et de l’alliance thérapeutique :

  • Les approches intégratives formalisées par Marsha M. Lineham,

  • Les approches cognitivistes de la thérapie des schémas formalisée par Jeffrey E.Young

  • Les approches analytiques mettant en avant l’importance de l’interprétation des « acting out » présymboliques développé notamment par les psychanalystes de l’ego psychologie anglo-saxonne (Otto F Kernberg, Bernard Brandschaft)

Discussion autour des indications différentielles de ces différentes modalités de prises en charge psychothérapeutiques en fonction de la forme clinique, des attentes du patient, de l’espoir du thérapeute et du déterminisme de la compulsion de répétition ! Évocation des temps de traitement et de la pertinence ou non des prises en charge mono ou plurifocales.

Après la séance de formation, une première étape de la phase d’EPP  : [Séance plénière Grille d’audit]

Cette 1ère session consiste à :

  • Rappeler aux participant la méthode de l’Audit Clinique Ciblé (ACC)

  • Présentation du référentiel

  • Présentation d’exemples d’actions d’amélioration

Contenu de la partie non présentielle​

La méthode utilisée pour l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) dans le cadre de ce programme de DPC intégré est celle de l’Audit Clinique Ciblé (ACC) qui est basée sur la mesure de l’écart entre la pratique réelle du praticien et la pratique attendue ou recommandée (recommandations de bonne pratique par exemple). Les critères d’évaluation portent sur des points précis de la pratique définis dans les référentiels fourni dans la grille d’audit clinique.

 

Déroulé en pratique de l’EPP :

 

• 1er temps : Présentation de la démarche qualité et de la méthode EPP durant la session présentielle

 

Lors de la partie présentielle de la formation, la méthode d’audit clinique est expliquée aux professionnels de santé participants et la démarche qualité attendue leur est présentée.

• 2ème temps : Première auto-évaluation des dossiers patients.

 

De retour sur son lieu de pratique régulière, le professionnel de santé réalise une première évaluation de sa pratique par rapport au référentiel qui lui est fourni dans la grille d’audit clinique. Pour se faire il tire au sort 10 dossiers parmi ceux de la population définie dans les critères d’inclusion et recherche si les critères du référentiel y sont notifiés.

• 3ème temps : Mise en place des actions d'amélioration

 

En fonction des résultats de cette première évaluation, le professionnel de santé va devoir mettre en place une ou des actions pour améliorer sa pratique. Le professionnel de santé dispose de plusieurs mois pour mettre en place et tracer ses actions d’amélioration. Durant cette période il est régulièrement accompagné l’équipe DPC par des relances régulières par mail et la mise à disposition d’adresse mail et d’une ligne téléphonique pour répondre aux questions méthodologiques et/ou cliniques. Les premières sont traitées directement par l’équipe de suivi des EPP, les secondes sont transmises aux professionnels de santé de la commission scientifique ou aux intervenants de la formation.

 

• 4ème temps : Deuxième auto-évaluation des dossiers patients

 

La même démarche d’évaluation qu’au 2ème temps est réalisée par le professionnel de santé après plusieurs mois sur 10 nouveaux dossiers de patients vus après la formation et la mise en place des actions d’amélioration. La grille d’audit proposée permet de mesurer et de tracer l’amélioration obtenue. Un questionnaire finalise le programme en mesurant la satisfaction du praticien et en lui suggérant de poursuivre sa démarche qualité.

Association loi 1901
N° W7830011398 auprès de la Préfecture d’Ille et Vilaine

Organisme Formation Professionnelle : N° 53 35 09207 35

Organisme DPC enregistré sous : N° 1587

N° SIRET : 517 432 043 00027

Code APE : 8559 A

Contact
ODPC-CNQSP

BP 90 509

35005 RENNES CEDEX

contact@odpc-cnqsp.org

         

         09 83 73 00 17