CoGRemed

Technique de remédiation cognitive des troubles neuro-cognitifs
(en groupe)

-  

-  

-  

La schizophrénie s’accompagne de troubles de la neurocognition, telles que des difficultés de mémoire, planification, apprentissage, attention, capacités visuo-spatiales, raisonnement…. Ces troubles surviennent tôt dans l’évolution de la maladie, avant le premier épisode psychotique.

 

A l’heure actuelle, il n’existe pas de médicaments à visée pro-cognitive qui soient validés dans cette maladie.

En revanche, des techniques de remédiation cognitive individuelles sont développées depuis plusieurs années.

Elles ont montré une efficacité modérée dans l’amélioration aux tests neurocognitifs, et une efficacité plus faible dans le transfert des compétences pour le fonctionnement dans le quotidien.

Un des facteurs limitant ce transfert est la part des facteurs subjectifs (perte de sentiment de compétence personnelle, estime de soi) et des facteurs motivationnels liées aux symptômes déficitaires de cette maladie.

CoGRemed est une méthode de remédiation cognitive en groupe, destinée aux personnes avec schizophrénie ou trouble bipolaire, visant à améliorer le fonctionnement cognitif mais également à agir sur les facteurs subjectifs et motivationnels afin d’optimiser le transfert dans le quotidien.

 

Elle nécessite l’utilisation des logiciels happyneuron ou RECOS.

Elle dure 3 mois, à raison de 2 fois/semaine et propose des temps d’exercices sur ordinateurs et des temps en groupe destinés à la métacognition, l’élaboration de stratégies et la fixation d’objectifs dans le quotidien.

 

Ces 2 temps différents permettent l’accompagnement personnalisé de chaque participant tout en bénéficiant d’une dynamique de groupe d’émulation.

De plus, le fait que CoGRemed se déroule en groupe est moins chronophage que les prises en charges individuelles et est donc apprécié par les équipes de soin.

Les séances sont marquées par une grande autonomie du sujet visant à optimiser sa motivation pour l’atelier et son sentiment de compétence personnelle.

Pour cela, des outils ont été crées (fiches), grâce auxquels le participant organise lui-même sa session de remédiation.

Pour une animation par des infirmières n’ayant pas forcément des bases en neuropsychologie, CoGRemed propose des supports d’animation de séances « clé en main » afin que cela ne soit pas un frein. La méthode est ainsi très structurée et facilement implémentable dans les services de soins ambulatoires, à condition de disposer d’ordinateurs et des logiciels happyneuron ou RECOS.

CoGremed montre une amélioration des fonctions cognitives chez les participants, ainsi que dans la réalisation de leurs objectifs fixés dans le quotidien. CoGRemed a également un impact très positif sur les facteurs subjectifs de sentiment de compétence personnelle et de confiance en soi, qui sont des éléments importants du processus de rétablissement.

Elle est très appréciée des participants qui montrent une grande assiduité et satisfaction pour cet atelier.

 

La formation, quant à elle, est bien évaluée par les soignants (cf ci-dessous) qui repartent avec tout le matériel nécessaire pour mettre en place l’atelier (fiches participant et fiches animateur). Les formations sont proposées en petits comités afin d’allouer le temps nécessaire à la partie pratique et aux jeux de rôles.

Je me sens capable de mettre en place cet atelier service

Je conseillerai cette formation à mes collègues

intérêt de l’atelier CoGRemed

qualité des supports

pour animer les groupes

partie

pratique

partie

théorique

10

8

6

4

2

0

Totalement satisfait

Pas du tout satisfait

31 soignants formés

=

 31 avis

Références Bibliographiques :

Références :

 

Cognitive remediation in schizophrenia: the earlier the better? Bellani et al, Epidemiol Psychiatr Sci. 2019 Sep 26-29

 

How does awareness of cognitive impairment impact motivation and treatment outcomes during cognitive remediation for schizophrenia? Saperstein et al, Schizophr Res. 2020 Apr;218:70-75

 

A meta-analysis of cognitive remediation for schizophrenia: methodology and effect sizes Wykes et al, Am J Psychiatry. 2011

 

Cognitive remediation for negative symptoms of schizophrenia: A network meta-analysis. Cella et al, Clin Psychol rev. 2017 Mar;52:43-51

 

Cognitive remediation and work outcome in schizophrenia. N. Franck. Encephale. 2014 Jun;40 Suppl 2:S75-80

 

Learning potential and cognitive remediation in schizophrenia. Raffard et al, Encephale. 2009 Sep;35(4):353-60

 

A systematic review and meta-analysis of cognitive remediation in early schizophrenia. Revel et al, Schizophr Res. 2015 Oct;168(1-2):213-22.